Image default
Cuisine / Gastronomie

Tout savoir sur le whisky japonais !

Notez cet article

Histoire du whisky japonais

2001 a été l’année de consécration pour le whisky japonais.

Pour la première fois de toute son histoire, un whisky japonais remporte le titre de meilleur whisky du monde ! Cette récompense “Best of the Best”, décernée au whisky Yoichi 10 ans, par un jury composé de journalistes spécialisés et de professionnels est une véritable surprise. Une claque également pour le whisky écossais qui se voit détroné par un whisky japonais !

Ce premier titre récompense une longue tradition et un grand savoir faire en matière de fabrication de whisky au pays du Soleil Levant.

Tout commence en 1923 avec la création de la toute première distillerie au Japon par l’un des pères fondateurs du whisky japonais, Shinjiro Torii. La distillerie Yamazaki, idéalement située géographiquement pour élaborer du whisky (elle dispose en particulier d’eau d’excellente qualité et d’un climat propice au vieillissement), produit ses premiers blends sous la houlette de Masataka Taketsuru, une autre grande figure du whisky japonais.

Masataka Taketsuru crée sa propre distillerie, la distillerie Yoichi, quelques années plus tard, en 1934, à Hokkaido au nord du Japon expérimentant et appliquant ainsi son propre savoir faire en matière de fabrication de whisky, savoir-faire qu’il a acquis au cours d’un voyage d’étude en Ecosse de 1918 à 1920.

A Glasgow, Taketsuru s’inscrit à des cours de chimie à l’université, début 1919, il passe quelques jours à Longmorn Distillery et il approfondit ses connaissances en matière de fabrication du whisky à la Hazelburn Distillery, à Campbeltown.

En 1920, à son retour au Japon, Masataka Taketsuru est un expert en whisky. Il maitrise les techniques de fabrication du whisky, une vraie richesse qui marquera à jamais son destin et celui du whisky japonais !

La guerre éclate et il démarre avec un unique alambic. A la distillerie Yoichi, Taketsuru élabore des malts puissants, complexes et tourbés. Les alambics sont chauffés à feu ouvert.

En 1969, Masataka Taketsuru fonde sa seconde distillerie, la distillerie Miyagikyo dans laquelle sont élaborés des malts plus doux, plus souples.

Les distilleries Yoichi et Miyagikyo sont la propriété de la marque NIKKA WHISKY qui produit quelques whiskies de renom dont le whisky Nikka from the Barrel, le whisky Nikka All Malt, le whisky Nikka Pure Malt Black, le whisky Nikka Pure Malt Red, le whisky Nikka Pure Malt white, le whisky Nikka Taketsuru 17 ans et le whisky Nikka Taketsuru 21 ans…

En 1973, l’entreprise Suntory, propriétaire de la distillerie Yamazaki, fonde sa seconde distillerie, la distillerie Hakusku. Petite particularité à souligner : cette distillerie de whisky est la plus grande du monde.

SUNTORY élabore ainsi aujourd’hui des malts réputés dont le whisky Yamazaki ou encore le whisky Hibiki, deux whiskies à la qualité exceptionnelle.

Le whisky japonais connait depuis 2001 une fulgurante ascension récoltant année après année les récompenses les plus prestigieuses comme celle récoltée en 2012 par le whisky Nikka Taketsuru 17 ans, ayant obtenu le titre de meilleur blended malt du monde.

Le whisky japonais n’a pas fini de nous étonner !

Comment consommer le whisky Japonais ?

2001 signe le début d’une belle histoire d’amour entre le whisky japonais et la France.

2001 est en effet une date majeure pour le whisky japonais car pour la première fois, un whisky japonais, le Yoichi 10 ans, était consacré comme le meilleur single malt au monde lors du concours international World Whisky Awards.

A partir de cette année, le whisky japonais n’a cessé de nous étonner avec de nouveaux whiskies, des blends, des single malts conquérant peu à peu le coeur des amateurs français.

En France, pays où le whisky est le spiritueux le plus consommé, on a l’habitude de boire son whisky pur (sec ou straight), sur glace (on the rocks), parfois allongé d’un peu d’eau. On le consomme particulièrement à l’apéritif ou bien au moment du digestif.

Au Japon, le whisky se boit lors des repas et il existe différentes façons de l’apprécier et de le boire. Il en existe trois : Highball, Mizuwari et Ice Ball. La manière de préparer son whisky nécessite beaucoup de précisions. Chaque geste a son importance. Suivez le guide…

Highball – Consommer son whisky avec de l’eau pétillante

  • L’eau pétillante a pour effet de révéler la richesse des arômes du whisky. Pour rafraichir le whisky japonais, on peut ajouter deux grands glaçons dans un verre highball.
  • Au moment de verser l’eau pétillante, veillez à ne pas la verser directement sur les glaçons afin de préserver toute la palette aromatique du whisky japonais.
  • Le whisky Nikka Taketsuru 12 ans ou encore le whisky Hakushu 12 ans se prête parfaitemant à la consommation Higball.

Mizuwari – Consommer son whisky avec de l’eau minérale

  • Le whisky Yamazaki 12 ans est parfait pour le Mizuwari. Sa profonde douceur et sa puissance aromatique perdure même lorsqu’il est mélangé avec de l’eau minérale. Loin de  diluer les goûts, le déguster avec de la glace et de l’eau permet de  créer un ensemble aromatique riche, pouvant être apprécié dans de  nombreuses circonstances et notamment, en accompagnement raffiné des  repas.
  • La manière de mélanger l’eau est très particulière. Il est important de respecter scrupuleusement chaque étape.
  • Tout d’abord,  taillez les coins des glaçons et placez-les dans un verre en évitant qu’ils ne s’entrechoquent.
  • Le mélange n’est pas anodin : il est un révélateur de goût. Versez le whisky Yamazaki  12 ans dans le  verre et mélangez-le doucement. Ensuite, ajoutez l’eau petit à petit  pour sublimer chacun des arômes. Enfin, mélangez rapidement, le  mouvement devant se faire sans bruit.
  • Afin d’atteindre une uniformité de  température, gage de préservation des saveurs, veillez à ce que la  taille de la glace corresponde parfaitement au volume présent dans le  verre. C’est de cette façon que vous apprécierez Yamazaki au cours des  repas, de la première à la dernière gorgée.
  • Le whisky Nikka taketsuru 12 ans est également propice à ce style de préparation.

Iceball – Consommer son whisky avec une boule de glace

  • Le whisky Nikka from the Barrel, le whisky Nikka taketsuru 12 ans, le whisky Hibiki 12 ans ou encore le whisky Hibiki 17 ans sont des whiskies parfaits pour être consommer avec une boule de glace. Une mode qui fait de plus en plus d’émules…
  • Un whisky japonais révèle toute sa richesse aromatique lorsqu’il est servi avec des  glaçons sphériques. L’autre avantage de ce glaçon est qu’il se dilue lentement. Sa forme ronde s’inspire des galets bordant les  rivières japonaises et permet au whisky de s’enrober tout autour, sans aucune résistance.
  • Au Japon, les glaçons ronds ou “Ice ball” sont fabriqués à la main en  taillant un cube de glace à l’aide d’un pic spécifique. On peut également obtenir des glaçons ronds facilement à l’aide de moule Ice Ball disponible sur la Boutique du Whisky Japonais.
  • Le whisky japonais doit être verser lentement dans le verre.