chroniques-nippones.fr
Image default

Architecture moderne tokyoïte à voir et à revoir

Envie d’aller à la découverte des œuvres architecturales les plus surprenantes de Tokyo ?

Commencez par les quartiers d’Omotesando et de Ginza, tous deux aisément accessibles depuis HOSHINOYA Tokyo ou Hoshino Resorts OMO5 Tokyo Otsuka.

Omotesando

Le boulevard d’Omotesando, c’est en quelque sorte une page du bottin des architectes les plus reconnus.

La structure la plus futuriste ?

Le Forum Audi, surnommé l’Iceberg en référence aux grandes plaques en verre turquoise empilées les unes sur les autres à des angles complètement improbables.

Non loin de là se trouve Tokyu Plaza Omotesando, immense complexe dédié au shopping dont l’entrée principale est ornée de miroirs inclinés dans tous les sens qui renvoient un reflet déformé.

Explorez les rues attenantes pour découvrir d’autres pépites, à l’instar de Dear Jingumae, immeuble de bureaux des années 90 récemment paré d’étroits rubans d’acier ondulant, ou des lattes en bois qui s’entrelacent pour former un impressionnant damier décorant la devanture de la pâtisserie Sunny Hills.

Ginza

Vous trouverez à Ginza des gratte-ciels aux formes venues d’ailleurs. Citons par exemple l’extraordinaire devanture toute en ondulation d’acier et de verre de la tour V88, ou Mikimoto Ginza 2, qui compte pas moins de neuf étages en dépit des nombreux trous qui émaillent sa façade !

On peut également admirer à Ginza 2 exemples de Métabolisme japonais, mouvement d’après-guerre axé sur l’architecture organique. Construit en 1967, le centre de presse et de radiodiffusion de Shizuoka est une tour à la silhouette fine parsemée de capsules tout le long de sa hauteur.

Mais la création la plus emblématique de ce mouvement est la tour capsule de Nakagun au sein de laquelle sont nichés 140 minuscules appartements capsules axés autour d’un maillon central !

Autres articles

Une semaine parfaite en été au Japon

Irene

Pourquoi les jeux d’arcades continuent de faire salle comble au Japon

Irene

Katana : définition, histoire et explication

administrateur

HOSHINOYA Kyoto, luxe et raffinement d’un ryokan à Kyoto

Irene

Pourquoi les couteaux japonais sont-ils parmi les meilleurs du monde ?

Irene

Les pouvoirs captivants de la mousse végétale japonaise

Irene