Image default
Le Japon

Pourquoi les jeux d’arcades continuent de faire salle comble au Japon

Si les salles consacrées aux jeux d’arcades sont de plus en plus délaissées dans les pays occidentaux, au Japon elles continuent d’être au cœur de la culture populaire. Et elles ne sont pas le terrain de jeu exclusif des jeunes hommes : le large éventail d’activités proposé attire des foules très diverses.

On recense au Japon environ 15 000 game centers, les plus grands complexes s’étalant sur plusieurs étages dans les grandes villes. Vous y trouverez une sélection impressionnante de jeux vidéo et de simulations, allant de la romance aux courses en passant par la musique et la danse. Et pour ceux d’entre vous qui s’imaginent que les jeux vidéo ne sont que Pac-Man et joysticks, il va falloir vous mettre à la page !

Les casques de réalité virtuelle dernier cri et les technologies de motion capture qui permettent de reproduire des animations réalistes à l’aide de capteurs offrent une expérience d’immersion totale. De nombreuses entreprises spécialisées dans les jeux vidéo utilisent même les salles d’arcades pour tester leurs dernières innovations avant de les lancer auprès du grand public.

Parmi les autres activités très appréciées des salles d’arcades, citons les paris sur les courses de e-chevaux et les UFO catchers, ces jeux où l’on doit attraper une peluche à l’aide d’une pince. Autre grande attraction : les photomatons, connus sous le nom de purikura. De l’extérieur, on pourrait penser qu’il s’agit de simples cabines photo. Mais les purikuras offrent une expérience interactive. Une fois la photo prise, les possibilités de retouches sont quasi-infinies : ajoutez un dessin, du rouge à lèvres, une couleur de cheveux différente ou élargissez vos yeux pour ressembler à un personnage tout droit sorti d’un anime.

Quant aux machines de pachinko, elles ont tellement la cote qu’elles occupent des salles entières sous un puissant éclairage au néon. Pour le néophyte, le jeu a de quoi dérouter. Les joueurs insèrent de petites billes en métal dans la machine qui sont alors propulsées sur une surface de jeu verticale plantée de nombreux clous. Si les billes rentrent dans les trous gagnants un nombre suffisant de fois, jackpot ! Vous gagnez… plus de billes en métal ! Le but étant d’amasser les billes pour gagner des lots.

Le quartier d’Akihabara est le paradis des gamers. On y trouve absolument tout : des salles d’arcades à la pointe de la technologie jusqu’aux rétro-arcades, sans oublier les salles de pachinko. À quelques pas d’HOSHINOYA Tokyo, c’est l’endroit idéal pour observer la culture du jeu vidéo au Japon, et s’y essayer.

Alors que vous découvrirez l’hospitalité séculaire d’un ryokan haut de gamme à votre hôtel, vous aurez tout à loisir d’explorer une autre facette de la culture japonaise pendant votre séjour. Et qui sait, peut-être en reviendrez-vous accompagné d’une peluche en souvenir.

Crédits Photo :
ironypoisoning / CC BY-SA
Jim Davies / CC BY-NC-SA

Autres articles à lire

24 heures à HOSHINOYA Fuji

Irene

Architecture moderne tokyoïte à voir et à revoir

Irene

Le Japon pour les moins de 30 ans

Irene

Onsen : 6 conseils pour une expérience au top

Irene

Le saké : la subtilité d’une fabrication aussi raffinée que son goût

Irene

Tout ce qu’il faut savoir sur le carrefour de Shibuya

Irene