Image default
Le Japon

Un été sur les routes d’Hokkaido

On a pour habitude d’associer Hokkaido à des images de neige, de ski et de températures négatives. Mais l’été venu, l’île donne à voir une toute autre personnalité, pleine de couleurs, de variété et de végétation luxuriante. Et contrairement à la plupart du Japon, Hokkaido bénéficie en été d’un faible taux d’humidité, de températures plus fraîches, sans une goutte de pluie.Ce qui en fait un endroit parfait pour un road trip ! Préparez votre itinéraire dès maintenant.

Au sud-ouest : villes, histoires et lacs (2-3 jours)

Si vous prenez le ferry depuis Honshu avec votre voiture, vous arriverez à Hakodate à la pointe sud d’Hokkaido. C’est la troisième plus grande ville d’Hokkaido, et elle vaut bien quelques heures d’exploration.

Pour des vues panoramiques du littoral, direction le Mont Hakodate à 335 mètres d’altitude qui domine toute la ville.

Le fort de Goryokaku est une citadelle tout à fait spectaculaire en plein coeur de la ville : douves, cerisiers et architecture typique de l’influence occidentale omniprésente sont au rendez-vous. Hakodate qui fut d’ailleurs parmi les toutes premières villes à s’ouvrir au commerce international au début de l’ère Edo.

Dernier incontournable d’Hakodate, pour les papilles cette fois-ci : les fruits de mer. Pour une fraîcheur imbattable, direction les nombreux étals de fruits de mer du marché du matin.

Depuis Hakodate, prenez la direction du lac Toya pour un premier aperçu des grands espaces d’Hokkaido. Le volcan actif du Mont Usu domine le lac et son sommet offre un point de vue imposant. L’un des temps forts de cette visite sera une balade par la soixantaine de cratères formée par l’éruption la plus récente du Mont Usu en l’an 2000. Comme un rappel de la puissance de la nature et une leçon d’humilité.

Sur le chemin pour rallier Sapporo, faites un arrêt à Sapporo Pirka Kotan pour visiter son petit centre culturel et en savoir plus sur les Ainu, peuple autochtone d’Hokkaido.

Si vous aimez la bière, vous adorerez la Sapporo, surtout l’été venu. Pendant un mois, en juillet et août, le parc Odori se transforme en un immense beer garden approvisionné par les brasseries locales et les marques internationales. Un événement organisé dans le cadre du Festival d’été de Sapporo, moment attendu des habitants de la région pour profiter à fond de leur court été. Au programme : musique, danse, feux d’artifice, brocantes, et bien plus encore !

Depuis Sapporo, Hoshino Resorts RISONARE Tomamu est à tout juste deux heures en voiture, et constitue une base parfaite pour explorer le sud-ouest de la région et au-delà.

Au centre d’Hokkaido : fleurs, fruits, forêts (2-3 jours)

Les collines et prairies verdoyantes autour de Tomamu font écho au côté bucolique d’Hokkaido. Aux abords immédiats de l’hôtel, vous trouverez des moutons et des vaches broutant paisiblement. Un endroit idéal pour goûter aux produits laitiers de la région !

Depuis Tomamu, vous rejoindrez rapidement Hanabito Kaido 237 ou Route des fleurs. Ralliant Furano à Biei, cette route d’une trentaine de kilomètres est bordée d’une étonnante variété de tulipes colorées, de phlox mousse rose, de lavande violette, entre autres. Gardez bien votre appareil photo à proximité !

Furano est connu pour ses melons. Le melon d’Hokkaido est prisé dans tout le Japon et sa variété sucrée de la ville voisine de Yubari est connue pour atteindre des millions de yens à chaque enchère ! Pour un investissement quelque peu plus modeste, on vous conseille de goûter à la variété de Furano à la Maison du melon de Tomita.

Depuis Biei, vous ne mettrez pas plus d’une demie-heure pour vous rendre à Hoshino Resorts OMO7 Asahikawa, nouvel hôtel à l’esprit résolument urbain et idéalement situé au centre de cette zone.

Amateurs de bons de petits plats, goûtez au fameux ramen d’Asahikawa et essayez la spécialité d’Hokkaido, le jingisukan. Si vous avez des enfants, il y a également un formidable zoo en ville.

Pour une excursion d’un jour depuis Asahikawa, optez pour le parc national de Daisetsuzan, vaste espace sauvage dont l’étendue dépasse celle de certaines préfectures. Le Mont Kurodake est l’un des pics les plus accessibles qui soit ; le téléphérique qui monte jusqu’au sommet y est probablement pour quelque chose !

Il y a également un sentier pour des randonnées, courtes ou de quelques jours. Si vous aimez les grands espaces, vous serez comblés par ce paradis pour randonneurs.

Nature brute à l’est (plus de 3 jours)

Encore un peu de temps pour explorer ? Direction l’est de l’île pour une expérience résolument sauvage. On peut y visiter 4 parcs nationaux, dont Shiretoko, péninsule dont la pointe septentrionale n’est accessible qu’en bateau ou à l’issue d’une randonnée de plusieurs jours. Aucune route dans cette partie du parc !

Depuis le bateau, en toute sécurité, à vous les ours bruns, les grands cachalots et les orques. Autre belle expérience à ne pas manquer : se doucher dans les cascades de Kamuiwakka, dont l’eau chaude provient des sources thermales chaudes de la montagne.

De retour sur la route, prenez la direction du parc national d’Akan-Mashu, connu pour ses lacs de cratères au bleu infini.

À partir de là, vous ne serez qu’à environ une heure en voiture du parc national de Kushiro Shitsugen. Composé de vastes marais et de rivières sinueuses, on peut y trouver près de 200 variétés d’oiseaux.

Notre conseil ? Terminez votre road trip en louant un canoë et en partant à l’exploration des zones humides à votre rythme.

Autres articles à lire

Un bol à thé fait pour voyager

Irene

24 heures à HOSHINOYA Kyoto

Irene

Comprendre la culture autour de l’alcool au Japon

Irene

Marcher sur les nuages… Une expérience à vivre au Japon

Irene

Saison des sakura : vivez une expérience incomparable à Kyoto

Irene

Le sport dans les Alpes japonaises de A à Z

Irene