Image default
Le Japon

Tout ce qu’il faut savoir sur le carrefour de Shibuya

Découvrez les statistiques impressionnantes du carrefour le plus chaotique et célèbre de Tokyo !

Sa réputation de carrefour piéton le plus fréquenté au monde n’est plus à faire. Le croisement de Shibuya, véritable ruche, se situe à la sortie de la station de train éponyme.

C’est un lieu incontournable pour quiconque visite Tokyo, à quelques stations de métro de HOSHINOYA Tokyo ou de OMO5 Tokyo Otsuka.

Quelle vision fascinante que celle de centaines de personnes qui convergent de toutes parts dans ce que l’on pourrait décrire comme un désordre organisé.

Le tout dans un cadre urbain résolument futuriste entre gratte-ciels, néons flashy, écrans géants et le son tonitruant des magasins qui essaient tous de capter l’attention des passants.

Et les chiffres ont de quoi impressionner. Les feux de signalisation ont un cycle de 2 minutes. 10 voies de circulation, pour 5 passages cloutés. Aux heures de pointe, pas moins de 2 500 personnes traversent le carrefour par cycle.

Pourquoi tant de personnes en un seul et même endroit ?

Tout d’abord, Tokyo est la métropole la plus peuplée au monde. Ensuite, la station de Shibuya est l’un des carrefours les plus bondés de la ville. Plus d’un milliard de personnes y passent chaque année. Et si l’on prend également en ligne de compte les bars, clubs et izakaya de Shibuya, on se retrouve avec une foule d’une rare densité.

Le meilleur moment pour observer ce drôle de spectacle ? Le vendredi ou samedi soir, lorsque les fêtards convergent en masse vers le quartier à l’assaut de la vie nocturne trépidante qui y règne. Ou peut-être encore mieux, lorsque la pluie est de la partie, afin de voir les trésors d’ingénierie déployés par les passants pour esquiver les autres parapluies !

Le meilleur spot pour prendre une photo ?

Au deuxième étage du Starbucks, dont les baies vitrées donnent en plein sur le carrefour. Mais attention : tout comme au croisement de Shibuya juste en bas, vous serez loin d’être seuls !

Autres articles à lire

Astuces japonaises pour tenir ses résolutions du Nouvel An

Irene

Le défilé du nouvel Empereur

Irene

Un bol à thé fait pour voyager

Irene

Yukio Mishima, un écrivain obsédé par la mise en scène de sa propre mort

administrateur

Kirie : quand le papier se fait art

Irene

4 idées originales pour une lune de miel au Japon

Irene