Image default
Le Japon

Incomparables fruits d’hiver du Japon

En dépit d’importantes chutes de neige et d’un mercure tombant allègrement en-dessous de zéro, une grande diversité de fruits frais fleurissent pendant les mois d’hiver au Japon. De nombreux agrumes natifs du pays sont extrêmement résistants au froid, leurs branches remplies de fruits recouverts de neige. On associe également volontiers les fraises à l’hiver, et le Japon en compte près de 300 variétés !

Et de nombreux japonais vous diront d’ailleurs qu’il est traditionnel à cette époque de l’année de s’attabler autour d’une kotatsu, cette table chauffante typique du Japon, pour peler des mandarines mikan.

En allant au Japon en hiver, vous découvrirez toute une myriade de fruits insoupçonnés. Cette année, Hoshino Resorts organise de nombreuses expériences autour de ces fruits de saison en proposant notamment des séjours autour de la fraise ou des sources thermales chaudes faisant la part belle aux agrumes. Quoi de mieux pour se détendre après une journée d’excursion à la découverte des paysages enneigés des provinces nippones ?

Le fruit romantique par excellence

Si la fraise japonaise est cultivée en extérieur au printemps et en début d’été, on les connaît mieux comme un fruit d’hiver cultivé sous de vastes serres. Elle est considérée comme un luxe et associée à l’amour.

Un certain nombre de variétés se sont ainsi vues attribuées des noms rendant hommage à la romance. Citons Aiberi (Baie  de l’amour) ou Hatsukoi no Kaori (Parfum de premier amour), fraise à la chair blanche et à la peau rose. Le cadeau ultime pour l’élu-e de son coeur ? Une énorme Shiroi Houseki (Bijou blanc), toute blanche. Comptez en moyenne 1 000 yens l’unité.

Parmi les variétés plus communes, il y a la douce et petite Tochiotome de la préfecture de Tochigi, ou bien encore l’Amao qui nous vient de la préfecture de Fukuoka et se caractérise par sa taille, généralement assez grande, sa forme ronde, et son goût riche.

Ou que diriez-vous d’une Benihoppe, fraise aux “joues rouges” légèrement acidulée de Shizuoka ?

Un séjour autour de la fraise

Pour vivre une expérience qui vous fera tout découvrir de la fraise d’hiver, rendez-vous dans l’un des trois ryokans KAI proposant un séjour sur ce thème cet hiver. Dans les montagnes au nord de Tokyo, Hoshino Resorts KAI Nikko a aménagé un salon de thé panoramique éphémère pour la saison, offrant une vue imprenable sur le volcan enneigé du mont Nantai.

Au lever et au coucher du soleil, vous pourrez y déguster les fameuses fraises blanches si prisées du Japon, en les agrémentant d’une fondue aux haricots doux (une spécialité de Nikko).

Le matin, vous pourrez y déguster champagne, fraises et daifuku, mochi glacé à la fraise qui est une spécialité de la région. Ce sera également l’occasion de goûter au vin de riz doux à la fraise (amazake) dès votre arrivée, ainsi qu’un lait à la fraise revitalisant après avoir pris un bain chaud aux thermes.

Ou que diriez-vous de découvrir le coeur de la région de la fraise dans la préfecture de Tochigi en séjournant à Hoshino Resorts KAI Kawaji ? Situé dans les Alpes japonaises balayées par les neiges, avec des navettes gratuites pour rallier les plus belles stations de ski de la localité, ce ryokan offre un séjour thématique autour de la fraise jusqu’à la fin février.

Vous pourrez aller à la cueillette des fraises de la variété Tochiotome dans le moulin à eau de la propriété, puis réaliser un oshiruko à la fraise, une soupe aux haricots rouges sucrée, à base de fraises blanches.

À Hoshino Resorts KAI Kinugawa, également dans la préfecture de Tochigi, vous aurez la possibilité de goûter à différentes variétés japonaises de fraise tout en dégustant du champagne. Pour le dîner, le chef a créé une glace à la vanille dans sa cocotte en papier au vin rouge et de fraise.

Des agrumes à la conquête des sens

Pour les amateurs d’agrumes, l’hiver japonais est une saison de choix. Le yuzu figure parmi les grands favoris, avec son épicarpe jaune irrégulier qui devient vert à maturité et son jus acide qui est régulièrement utilisé en cuisine ou comme ingrédient dans les produits de soins pour la peau. On dit notamment qu’un bain de yuzu est bon pour la circulation et aide à lutter contre les maladies hivernales.

À Hoshino Resorts KAI Izumo, dans la préfecture de Shimane, où l’on cultive le yuzu, vous pourrez vous relaxer dans des sources thermales chaudes entouré de yuzus flottant à la surface de l’eau. Une belle façon de faire le plein d’énergie après une journée de visite à Izumo Taisha, l’un des sanctuaires les plus emblématiques du Japon.

Le iyokan est également l’un des grands agrumes de l’hiver. Avec ses airs de mandarine, il est juteux et a un goût légèrement amère. Ou bien encore le mikan, une orange satsuma facile à peler, que l’on associe étroitement à l’hiver.

Citons également le dekopon, cette mandarine de belle taille, très sucrée, sans pépin. On le reconnaît aisément à l’excroissance qui le surmonte.

Originaire de l’île de Kyushu, dans le sud du Japon, on la retrouve souvent dans la cuisine locale, notamment dans les cartes d’hiver à Hoshino Resorts KAI Aso. Situé au coeur des paysages volcaniques du parc national d’Aso-Kuju, ce ryokan constitue un choix de premier ordre pour ceux qui préfèrent un climat plus tempéré en hiver.

Et dans les fermes à proximité, vous pourrez notamment découvrir la variété locale du kabosu, fruit très prisé au goût acidulé, ou bien le ponkan, fruit hybride issu de la mandarine et du pomelo.

C’est tout un univers autour du fruit qui vous attend !

Autres articles à lire

Yosegi Zaiku : la finesse extrême d’une marqueterie japonaise hors du commun

Irene

À la rencontre des ours et des écureuils volants

Irene

Comprendre la culture autour de l’alcool au Japon

Irene

Les secrets du wasabi

Irene

Thé glacé au Ice Village de Tomamu

Irene

2 destinations originales pour 1 printemps inoubliable

Irene