Image default
Le Japon

L’incroyable histoire d’Hideo Saito, ce chef d’orchestre qui fait vibrer le japon

Hideo Saito est certainement un inconnu pour vous, c’est pourtant l’un des plus grands professeurs de musique que le Japon ait connu. Aujourd’hui encore ses méthodes d’enseignement sont appliquées dans l’école qu’il a co-fondé, et un orchestre a même été créé par deux de ses élèves pour lui rendre hommage à l’occasion du dixième anniversaire de sa disparition en 1984.

Né en 1902, Hideo Saito a commencé par jouer de la mandoline avant de se lancer dans une véritable formation à l’âge de 20 ans. Passionné par les instruments à cordes il se forma tout d’abord au Japon avant de se rendre en Allemagne où il rencontrera d’éminents professeurs. De ces hommes il apprendra beaucoup. De musicien émérite, il deviendra un très grand chef d’orchestre grâce à l’enseignement qu’il avait lui même reçu de l’un d’entre eux, le Maestro Rosenstock.

Après avoir quitté sa place de premier soliste du New Symphony Orchestra en 1941, Hideo Saito se consacra non seulement à la direction des orchestres mais aussi à l’ouverture d’une section destinées à la formation des enfants au sein de l’école Toho Gakuen Music school, comblant ainsi un vide à ses yeux.

Le grand musicien trouvait en effet aberrant que les plus jeunes soient obligés d’attendre le collège ou l’université pour se former à la musique. Il pût ainsi transmettre son savoir et faire évoluer les méthodes d’enseignement de la musique au Japon avec la mise en place d’une méthode globale, intégrant l’exigence et la rigueur nécessaire à faire progresser chaque musicien  pour ensuite en faire bénéficier l’orchestre.

Pour lui rendre hommage, deux de ses élèves, Seiji Ozawa et Kazuyoshi Akiyama, ont décidé de réunir les musiciens que Seito avait formés au sein d’un même orchestre. Ce fût en 1984 que naquît le Seito Kinen Orchestra. La formation fît rapidement le tour du monde et connût un tel succès, qu’un festival vit le jour en 1992 à Matsumoto dans les Alpes japonaises. Aujourd’hui encore ce festival à lieu chaque année et rencontre un véritable engouement du public.

Pour faire écho à cet événement annuel, HOSHINO Resorts KAI Matsumoto organise des concerts intimistes, de Jazz ou de musique classique, dans le lobby de l’hôtel. C’est une chance inouïe pour les clients de pouvoir profiter d’un concert de violon, de piano ou de cordes au sein d’un cadre superbe offrant de surcroît une acoustique propre à valoriser le son des instruments et ainsi renforcer l’expérience du public. Un moment unique de détente et de grâce à savourer avec un verre de vin ou une coupe de champagne.

Autres articles à lire

3 raisons de découvrir la ville d’Uji

Irene

Le route alpine de Tateyama Kurobe

Irene

Top 4 des spots en plein air à Tokyo

Irene

Cyclotourisme au Japon : les indispensables

Irene

Rendez-vous avec l’histoire du Japon

Irene

Les meilleurs cafés du Japon

Irene