Image default
Le Japon

À la rencontre des ours et des écureuils volants

Gratte-ciels imposants, vie urbaine trépidante et ultra-modernité sont autant d’images ancrées dans l’imaginaire collectif à propos du Japon. Et pourtant, plus de 70 % du pays est inhabité : forêts denses et montagnes aux pics enneigés sont ainsi peuplées d’une faune à l’extraordinaire variété.

Le pays jouit d’une biodiversité riche avec 90 000 espèces animales différentes, de l’ours brun de Yezo de Hokkaido, l’île du grand nord japonais, au serpent Habu de la subtropicale Okinawa.

Pour être au plus proche de la faune sauvage du Japon, point besoin de s’aventurer trop loin. Situé à environ une heure de Tokyo en shinkansen, HOSHINOYA Karuizawa est au pied des Alpes japonaises, bordé des forêts de mélèzes et de chênes d’eau, avec le majestueux mont Asama pour compagnon.

En partenariat avec le centre de recherche sur la faune de Picchio, le resort offre à ses convives un large éventail de circuits écotouristiques au plus près de la faune japonaise. Des écureuils volants aux saros natifs des montagnes, vous irez à la rencontre d’animaux dont vous ne soupçonniez même pas l’existence !

Retraite à la montagne

HOSHINOYA Karuizawa est un resort doté de sources thermales chaudes nichées dans de vastes jardins parsemés de rivières, de chutes d’eau et de passerelles colorées. Depuis votre villa privée, vous aurez tout à loisir de contempler ce paysage ô combien japonais.

Ici, tradition et confort moderne s’allient à la perfection pour laisser derrière soi le stress de la vie moderne, et faire pleinement place à la nature.

Au sein du parc du resort, vous pourrez goûter à l’exquise gastronomie kaiseki, vous offrir un massage, ou profiter d’un moment de détente dans les sources thermales naturellement chaudes.

À l’extérieur de l’établissement, des sentiers en forêts vous mèneront jusqu’aux Alpes et leur décor majestueux.

L’office de tourisme de Picchio est situé juste en face de l’entrée principale de HOSHINOYA Karuizawa, au sein d’un sanctuaire national ornithologique. Les sentiers pédestres balisés vous permettront d’avoir un aperçu de la forêt, voire de repérer certaines espèces locales d’oiseaux sauvages.

Mais la meilleure façon d’aller à la rencontre de la faune et de mieux la comprendre est de s’inscrire à l’un des tours organisés par l’office de tourisme.

Écureuil volant

L’excursion de découverte des écureuils volants géants japonais fait assurément partie des circuits les plus populaires. Le musasabi, pour reprendre son appellation officielle, est un animal extraordinaire originaire du Japon. Il forme l’une des plus grandes populations d’écureuils volants au monde. Ces animaux étant nocturnes, le tour commence donc à la tombée de la nuit.

L’équipe de l’office de tourisme a construit des maisons en bois pour abriter la population locale de musasabi. Au coucher du soleil, vous les verrez pointer leur tête au dehors avant de se lancer dans le vide et de déployer leurs “ailes” (plus précisément une membrane qui va de leurs pattes avant à leurs pattes arrière) pour fendre les airs en toute élégance.

C’est un spectacle unique, et quasi assuré puisque selon l’équipe de l’office de tourisme vous aurez plus de 90 % de chance de les voir en action.

À la découverte des saros

À l’automne, les conditions sont idéales pour observer le saro japonais. Cette espèce protégée est souvent décrite comme la “chèvre-antilope”. Suivez votre guide de Picchio à travers les sentiers forestiers à flanc de coteau volcanique du mont Asama, pour atteindre le plateau de Kamoshika-daira, réputé pour être l’un des meilleurs sites de la région pour observer le saro.

Du haut de ses 1 900 mètres d’altitude,  vous bénéficierez d’une vue imprenable sur les rochers et les prairies, terrain de prédilection des saros qui passent leur temps à escalader les rochers et à brouter.

Ours en vue

L’ours noir d’Asie est présent dans cette région d’Honshu. Et s’il est assez improbable que vous tombiez nez à nez avec un ours, l’office de tourisme vous renseignera sur leur présence éventuelle dans les parages. L’office de Picchio est d’ailleurs en charge d’un programme de gestion des populations d’ours afin de promouvoir une coexistence en toute sécurité entre ours et humains dans la région.

Les ours qui s’aventurent trop près de la ville sont capturés et équipés d’un collier de localisation par fréquence radio afin de suivre leur mouvement à la trace. Des chiens ayant suivi un entraînement spécial peuvent alors faire fuir les ours en aboyant bruyamment afin de les dissuader de revenir. Les chiens sont également aptes à repérer grâce à leur odorat les parcours migratoires des ours, permettant ainsi de réduire les risques de conflit entre ours et humains.

Si vous participez à une tournée nocturne de la faune sauvage avec l’office de tourisme, vous croiserez probablement des cerfs Sika, des lièvres du Japon ou bien encore des renards roux. Votre guide sera éventuellement équipé d’une antenne radio afin de capter tout ours qui pourrait être à proximité.

Des excursions pour tous les goûts

Parmi les autres tours proposés par l’office de tourisme de Picchio, citons le circuit découverte des 80 espèces ornithologiques du sanctuaire, notamment le Pic awokéra et le faisan scintillant. Ou que diriez-vous d’une excursion en vélo jusqu’aux chutes de Ryugaeshi ?

Quel que soit votre choix, l’office de tourisme de Picchio ainsi que HOSHINOYA Karuizawa feront tout pour veiller à ce que votre expérience dans la forêt de Karuizawa se déroule dans les meilleurs conditions possibles pour vous donner toutes les chances d’aller à la rencontre de la faune sauvage unique de la région.

Autres articles à lire

Quatre spécialités pour se régaler à l’automne

Irene

Euphorie printanière à Aomori

Irene

Un été sur les routes d’Hokkaido

Irene

Wagashi : les douceurs sucrées japonaises

Irene

OMO, ou la découverte du Japon par des experts locaux

Irene

Où aller au Japon pour votre voyage en famille ?

Irene