Image default
Le Japon

Notre guide sur Tsukiji, le plus grand marché aux poissons du monde

Chaque jour, ce sont près de 2 000 tonnes de produits de la mer qui sont chargées et déchargées par quelques 10 000 professionnels pour 900 revendeurs agréés.

On recense 480 types différents de produits de la mer, pour une valeur totale quotidienne d’environ 14 millions de dollars.

Et près de 30 000 véhicules, que ce soit des camions, camionnettes, chariots, bus, motos, taxis et vélos, entrent et sortent du marché chaque jour dans un joyeux vacarme, essayant de se frayer un chemin entre les allées étroites pour décharger leurs poissons frais et récupérer les cartons vides.

Le marché de Tsukiji est un véritable phénomène, connu dans le monde entier pour ses enchères au thon qui battent tous les records.

Situé dans le quartier central de Tsukiji à Tokyo depuis 1935, le marché est à quelques encablures de HOSHINOYA Tokyo. Mais il devrait déménager vers un nouveau site à Toyosu le 11 octobre 2018. À la place, un noeud de transport y sera installé pour les Jeux Olympiques de 2020.

Donc si vous avez la possibilité de le visiter avant, surtout n’hésitez pas !

Les lève-tôt essaieront d’assister aux fameuses enchères au thon en raflant l’une des 120 places quotidiennes. L’entrée se fait généralement aux alentours de 5h30 du matin mais mieux vaut faire la queue bien avant pour avoir sa place.

Une chose est sûre : la bataille des offres est toujours un spectacle fascinant. Le record de tous les temps ? 1,8 million de dollars pour un seul thon rouge !

Si vous n’êtes pas du matin, vous pouvez néanmoins faire l’expérience des marchés extérieurs et intérieurs. À l’extérieur, les restaurants et étals de crustacés et de poissons, de couteaux de toute première qualité et d’ustensiles de cuisine se suivent.

Bien entendu, le must est de déguster un menu sushi.

Le marché intérieur, quant à lui, est le royaume des grossistes. Mais il ouvre au public dès 10h du matin.

À cette heure, le rythme n’est plus à son pic, mais le lieu reste une véritable ruche, et les allées étroites réservent leur lot de surprises, avec des poissons que vous n’aurez jamais vus auparavant, et des couteaux de la taille d’une scie !

Autres articles à lire

Tout ce qu’il faut savoir sur le carrefour de Shibuya

Irene

Onsen : 6 conseils pour une expérience au top

Irene

Yosegi Zaiku : la finesse extrême d’une marqueterie japonaise hors du commun

Irene

Le Japon pour les moins de 30 ans

Irene

Le route alpine de Tateyama Kurobe

Irene

Shisa, la statuette gardienne d’Okinawa

Irene