Image default
Le Japon

Rendez-vous avec l’histoire du Japon

Bien entendu, le Japon est le pays de l’ultra-modernité, avec ses sièges de toilettes chauffantes, ses trains à très grande vitesse et ses restaurants robotisés. Mais c’est également un pays profondément enraciné dans ses traditions, fait de sanctuaires shinto, de villages samouraïs et de châteaux féodaux.

Partez en quête du passé du Japon, et laissez-vous émerveiller par sa richesse. Plongez dans la grandeur de l’architecture des sanctuaires et des temples. Suivez les traces des samouraïs. Et déambulez au milieu des ruines d’un village remontant à l’âge de pierre dans l’arrière-pays de Honshu dans le nord du pays.

Notre recommandation ?

Comptez une semaine pour explorer ces trois destinations légendaires.

Jours 1-2 : Tokyo

Avec ses quelques 400 ans d’histoire, Tokyo est une ville relativement jeune. Mais au-delà de ses gratte-ciels et de sa culture high-tech, on peut y trouver des sites historiques parmi les plus intrigants .

Le temple Sensoji est un excellent point de départ ; et pour cause, il est plus ancien que Tokyo puisqu’il daterait du VIIème siècle ! Selon la légende, deux frères auraient attrapé dans leurs filets de pêche une statue de Kannon, déesse de la compassion. En vain, ils essaient de s’en débarrasser, mais la statue leur revient encore et encore. Ils y voient alors un signe et construisent un temple pour honorer la déesse.

L’immense et pittoresque complexe de Sensoji date principalement de la période suivant la deuxième guerre mondiale, lorsqu’il est reconstruit dans sa majeure partie. Mais sa pagode haute en couleurs, son portail monumental et les volutes continues de l’encens vous transporteront à une ère révolue.

Autre lieu historique incontournable de Tokyo : le sanctuaire de Meiji Jingu.

Construit dans les années 20 pour rendre hommage à l’Empereur Meiji et à sa femme, on le connaît notamment pour ses vastes terres, véritable havre de paix dont le sanctuaire aux trésors présente des effets ayant appartenu à l’Empereur (actuellement fermé, réouverture prévue courant 2019).

Enfin, que diriez-vous de visiter le Musée d’architecture en plein air d’Edo-Tokyo ?

Idéal pour une balade à la découverte du passé architectural du Japon, avant une séance bien méritée de détente à HOSHINOYA Tokyo.

Jour 3 : Kamakura

Nul besoin de changer d’hôtel. Située sur la côte, Kamakura se visite facilement en une journée depuis Tokyo. Autrefois cœur politique du Japon, cette petite ville est un trésor riche de l’histoire du Japon.

Son influence culmine avec la bien nommée Époque de Kamakura (1185–1333), lorsque samouraïs et seigneurs féodaux gagnent en proéminence. C’est également à cette période que le Japon adopte le bouddhisme. Aujourd’hui, on visite Kamakura pour ses monuments bouddhistes exceptionnels.

À ne manquer sous aucun prétexte : le temple d’Hasedera, où la déesse Kannon est une fois de plus à l’honneur. Divinité aux onze visages, elle est représentée ici par une statue dorée de 9 mètres de haut qui serait la plus haute statue en bois du Japon.

À ce sujet, les amateurs de sculptures en bois seront certainement émerveillés par le Grand Bouddha de Kamakura.

Cette effigie en bronze, qui s’érige à plus de 13 mètres de haut, fut coulée en 1252 et était destinée à la salle du temple de Kotokuin. Elle n’a été installée dehors qu’il y a 500 ans, où elle est restée depuis.

Notre astuce ?

Pour quelques yens en plus vous aurez accès à l’intérieur du Bouddha et pourrez ainsi découvrir les techniques utilisées pour son assemblage !

Jours 4-6 : Matsumoto

À environ 3 heures en train de Tokyo, Matsumoto offre un autre point de vue sur l’histoire japonaise. Réservez une chambre à Hoshino Resorts KAI Matsumoto, où les concerts organisés chaque soir rendent hommage à la riche scène musicale de la ville.

Commencez par visiter le légendaire château de Matsumoto. Construit au XVIème siècle, il se dresse contre les pics vertigineux des Alpes japonaises. Cet élément central de l’histoire du Japon est souvent appelé le “Château des corbeaux” en référence à ses parois et à ses toits à la couleur noire caractéristique.

Montez les six étages et vous passerez le long des meurtrières depuis lesquelles flèches, armes à feu et lourdes pierres étaient tirées. Des armes sont d’ailleurs exposées le long de ce parcours. D’en haut, la vue sur la ville et les montagnes environnantes est saisissante.

Après quoi vous vous dirigerez vers le quartier marchand de Nakamachi-dori, où s’enfilent les uns à côté des autres les entrepôts-greniers (kura), comme un rappel du riche passé de la ville.

Matsumoto constitue également un excellent point de départ pour explorer les sites historiques de la préfecture de Nagano, dont la vallée de Kiso, ancienne route marchande désormais parsemée de villages-relais qui n’ont guère changé depuis l’Époque Edo.

Ou que diriez-vous d’aller en direction de la ville de Nagano pour visiter Zenkoji, temple bouddhiste aux dimensions monumentales où vous pourrez trouver la “clé du paradis” en vous frayant un chemin dans le noir épais d’une chambre souterraine ?

Jour 7 et plus

L’histoire du Japon n’en finit pas d’attiser votre curiosité ?

Alors pourquoi ne pas réserver une chambre à HOSHINOYA Kyoto pour découvrir le riche passé de l’ancienne capitale nippone ?

Ou bien direction Hoshino Resorts KAI Tsugaru, où le site proche de Sannai-Maruyama est la promesse d’une immersion dans l’histoire extraordinaire de l’Époque de Jōmon (10 500 – 300 avant J.-C. ) !

Autres articles à lire

4 idées originales pour une lune de miel au Japon

Irene

Comment déguster les beignets de tempura

Irene

2 destinations originales pour 1 printemps inoubliable

Irene

Yosegi Zaiku : la finesse extrême d’une marqueterie japonaise hors du commun

Irene

Le route alpine de Tateyama Kurobe

Irene

Les musées d’art les plus en vogue de Tokyo

Irene